Actuellement, la mode est revenue aux vêtements amples
(au crochet, au tricot ou coupé et cousu dans de beaux tissus)
qui se drapent autour du cou, des épaules ou du corps.

Mais pour nous tenir chaud sans qu’ils glissent, il faut trouver
un système de fermeture à la fois rapide et esthétique.

Pour les fermer, nous avons à notre disposition plusieurs systèmes.
Le plus classique, le boutonnage, à l’aide d’un bouton et d’une boutonnière.
Ensuite, ainsi que vous pouvez le voir sur la photo suivante, 

Attaches
                                                                                             Un petit clic pour agrandir

nous avons, outre l’agrafe, les attaches amovibles, telles
la broche, l’épinglette, le pin, la pince, l’épingle et le pique châle.

Sophie m’ayant demandé de vous en dire plus sur les piques châles
que je fabrique, je vais tenter de le faire.

Collectionneuse de boutons de tous styles, tous âges et tous formats,
j’aime bijouter en les associant entre eux ou avec d’autres éléments.

Pourquoi me suis-je mise un jour à bijouter avec mes boutons ?
Parce qu’à la suite d’un cancer (merci, je vais bien), 
qui m'a plongée dans un univers plutôt moche, 
j’ai eu envie de faire de « jolies choses »
avec ces beaux boutons qui dormaient dans leurs boites…

Je n’ai pas de blog personnel mais je participe à des blogs collectifs.
J’ai déjà montré,
sur Easy Crochet (à l’occasion du Défi FrouFrou) le pique châle
que j’avais créé pour fermer mon Echarpe FrouFrou,
et sur Défi Arc en ciel de Barjolaine (blog malheureusement éphémère),
quelques-unes de mes œuvres (bijoux, crochet, mosaïque)
créées pour l’occasion et que vous pouvez voir en cliquant Ici.

Sur Défi Arc en Ciel, j’ai expliqué à deux reprises comment
je créais mes bijoux, vous pouvez y faire un tour si cela vous intéresse.

Pour les broches et les épinglettes, c’est Ici.
Pour les bagues, c’est .

Mais revenons à l'épingle à châle et au pique châle.
Pour les créer, ma démarche est à peu près identique,
seuls les éléments changent.

Tout d’abord, je vais choisir l’objet principal, la focale.
Je sélectionne dans ma collection quelques boutons s’assortissant
bien avec le vêtement auquel est destiné le bijou.

Je vais les laisser mariner quelque temps avant de décider.

Pendant ce temps, je vais déterminer quel type d’attache, épingle ou pique,
pourrait convenir au vêtement et aux boutons sélectionnés.

Ensuite, je vais chercher des apprêts
(plaque, filigrane, anneau ou autre bouton)
qui pourraient compléter et mettre en valeur l’ensemble bouton/attache,
soit en s’interposant entre eux, soit en les rendant solidaires.

J’essaye, je rapproche, et là encore,
je laisse mariner un peu avant d’arrêter mon choix définitif.

Une fois ces choix faits (parfois imposés par la forme de chaque élément),
je commence à assembler le bijou.

Je dois parfois usiner, couper, limer, pour adapter
tous ces éléments les uns aux autres (voir mes exemples plus haut),
mais tout est bon pour l’assemblage,
liens en métal, anneaux, système D, colle à bijou,
sans oublier la minutie et la patience
(il faut prendre le temps de ménager une pause entre chaque opération).

Au final, j’obtiens des bijoux uniques,
uniques au sens qu’il n’y en a pas deux identiques.

Voici quelques exemples :

Trois épingles (une grande et deux petites)
et le pique châle créé pour l’écharpe Froufrou.

Recto

UnPiqueTroisEpinglesRecto
                                                                                                  un petit clic pour agrandir

et Verso, qui permet de voir l'assemblage

UnPiqueTroisEpinglesVerso
                                                                                            Un petit clic pour agrandir

Puis un montage des photos du pas à pas
de la confection du pique châle créée pour le Fringy Neckwarmer

 

PiqueFringyNeckwarmer02b 
                                                                       Un petit clic pour mieux voir

Dans l’ordre, sur l’endroit,
le bouton (choisi parmi d’autres par Mr BalCat)
posé sur une fleur suggérée par Sophie pour un autre modèle
et que j'ai juste crochetée un peu plus petite,
puis, sur l’envers,
l’objet qui m’a permis de fixer le bouton en place
(récup US que j’aimerais bien trouver en France, mais où ?),
le pique en corne noire cousu sur la fleur,
et le rond crocheté en mailles serrées et cousu sur l’ensemble.
Enfin le pique châle terminé.

Alors ? Vous vous lancez ?

Bizatoutes

CatSignature

Où trouver les différents éléments pour faire ces bijoux ?
Les beaux boutons : en mercerie, sur Ebay, sur Etsy.
Les apprêts de bijouterie : dans les magasins de perles, sur Ebay, sur Etsy.
Les idées : dans votre tête, en regardant ce que font les autres.
Un conseil : surtout ne vous censurez pas. Pour un des posts
du Défi Arc en Ciel, partie pour créer une broche, j’en ai créé trois.

Edit du lendemain

Quelle avalanche de commentaires, c'est super.
Je suis contente que vous tiriez profit de mon post.

Sophie, pour répondre à ta question,
les épingles à châle conviennent mieux aux ouvrages serrés ,
les piques châles à une ou deux branches
sont adaptés aux ouvrages travaillés un peu lâche.
Les épinglettes sont trop fines
et peut-être un peu dangereuses car très pointues.

Comme Isabelle, avant de trouver mes piques en bois ou en corne,
j'ai utilisé les brochettes en bambou.

Pour répondre à certaines d'entre vous,
j'ai vendu mes bijoux pendant un ou deux ans.
Ces derniers temps, non.
Il faudrait que j'ouvre une petite boutique sur le net
mais pour le moment, ce n'est pas mûr.

Mais maintenant que Sophie va pouvoir vous proposer des piques
(ce qui m'intéresse également),
vous allez pouvoir essayer de faire vos piques châles bien à vous.
Vous nous montrerez ?

Biz  CAT  =^..^=